Dans les établissements et services médico-sociaux, la vie sexuelle est souvent vécue comme problématique car exposée à la vue et aux risques d’interprétation des accompagnants.
Les professionnels s’interrogent par ailleurs quant aux attitudes à apporter aux questions sur les rapports sexuels, les pratiques érotiques, la masturbation, la contraception, la stérilisation, la prévention des Infections Sexuellement Transmissibles (IST), les violences sexuelles, …

 

Objectifs

• Comprendre en quoi la vie affective et sexuelle des personnes accueillies (en situation de handicap ou dépendantes) se différencie ou non de celle des personnes ordinaires
• Connaître le cadre juridique existant sur ce thème
• Poser la question de la sexualité dans le projet d’établissement et le projet personnalisé de la personne accueillie
• Se donner une méthodologie de réflexion éthique.

Contenus

• Les représentations des professionnels et des familles des résidents : l’ange et la bête
• Personnes en situation de handicap, personnes dépendantes et sexualité : l’interdit, l’hyper-normativité, le consentement, la vulnérabilité
• Vie affective et sexuelle en institution : le couple, le tabou de la procréation, contraception, stérilisation, prévention des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST)
• Repères d’accompagnement et questionnement éthique et collectif sur la qualité de l’accompagnement de la vie affective et sexuelle.