Écrire ou réécrire le projet d’établissement ou de service, requis par la loi, est aussi l’occasion de fédérer les équipes autour de références partagées en réfl échissant à la manière d’inscrire les missions et les prestations délivrées dans une dynamique de qualité au service des parcours des personnes accueillies et accompagnées. L’évolution des publics accueillis aujourd’hui confère au projet d’établissement l’ambition d’être un véritable engagement à réussir des articulations effi caces entre les différentes fonctions et dans une logique partenariale à l’échelle d’un territoire : le soin, l’accompagnement, mais aussi les fonctions supports, le management, et enfi n le lien avec la gouvernance.

Objectifs

• Appréhender les différentes dimensions du projet d’établissement
• Organiser une démarche participative d’élaboration du projet d’établissement en articulant pilotage de la démarche, implication des usagers et implication des équipes
• Identifier et partager les objectifs et les modes opératoires du projet
• Rédiger les objectifs du projet selon des prestations décrites et organisées
• Identifi er les changements internes nécessités par les orientations du projet et les leviers du changement.

Contenus

• Les déterminants du projet d’établissement (analyse stratégique) : le cadre de mise en œuvre du projet (textes réglementaires, schéma, contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens, projet du gestionnaire) ; l’adéquation ou les évolutions des objectifs du projet au regard des besoins du public ; l’environnement et ses effets sur le projet.
• Le projet social et médico-social : les prestations délivrées (à partir du support des nomenclatures de besoins et de prestations élaborées par la mission SERAFIN-PH et adaptation aux autres champs) ; l’organisation, les procédures et les processus permettant d’assurer la personnalisation du service rendu ; les droits des usagers et la sécurité ; les références professionnelles et éthiques de l’accompagnement
• Le projet organisationnel et fonctionnel : l’organisation du travail et l’affectation des moyens (à partir du guide de contrôle de l’IGAS) ; les modalités de pilotage de la structure et de management des équipes ; le travail d’équipe et les modalités de mobilisation et de coordination ; le respect des dispositions législatives, règlementaires ainsi que des recommandations de bonnes pratiques professionnelles ; les conditions de mise en œuvre, et d’articulation avec l’évaluation.